Comment Gérer Les Terreurs Nocturnes De Votre Enfant

Votre enfant montre-t-il fréquemment des signes de peur intenses pendant son sommeil? Êtes-vous de plus en plus inquiet que ce soit plus que des cauchemars réguliers?

De nombreux parents ont été réveillés la nuit pour réconforter un enfant dérangé souffrant de leur premier cauchemar, mais les terreurs nocturnes apportent un tout nouveau niveau de peur à cette situation déjà stressante.

Gérer les terreurs nocturnes et comprendre ce que vit votre enfant peut aider à soulager vos soucis et à prévenir une future attaque.

Que Sont Les Terreurs Nocturnes?

Jusqu’à 6% des enfants souffrent de terreurs nocturnes, un type de trouble du sommeil caractérisé par une peur intense, des pleurs ou de la panique dans le sommeil d’un enfant.

Ce trouble est généralement observé vers l’âge de 3 ans, mais il peut survenir plus tard, et est généralement devenu trop grand à l’âge de 13 ans (1) .

Il est important de reconnaître les symptômes des terreurs nocturnes pour mettre en œuvre un plan de lutte efficace et réduire les risques. Un enfant qui éprouve des terreurs nocturnes peut être plus fatigué et grincheux, ce qui entraîne des problèmes de comportement supplémentaires.

Lorsque nous dormons, il y a deux types différents par lesquels notre cerveau passe, chacun avec un ensemble d’étapes spécifiques. Une terreur nocturne est une sorte de turbulence qu’un enfant éprouve lorsqu’il atteint le stade final du sommeil avant d’entrer dans son cycle REM (mouvement oculaire rapide) (2) .

Cauchemars Contre Terreurs Nocturnes

En surface, les cauchemars et les terreurs nocturnes peuvent sembler très similaires et peuvent dérouter les parents pendant des mois avant de réaliser à quel point le problème est profond pour leur enfant.

Les cauchemars et les terreurs nocturnes déclenchent une réaction de peur chez votre enfant. Dans un cauchemar, votre enfant se réveillera généralement seul ou sera facilement réveillé par vous. Une terreur nocturne est l’opposé de cela, gardant votre bébé coincé dans cette panique jusqu’à une heure à la fois.

C’est effrayant pour vous deux! Quand mon enfant a commencé à avoir des terreurs nocturnes, j’ai pensé que mon cœur allait absolument se briser. Je savais que quelque chose n’allait pas immédiatement juste par la façon dont il agirait alors qu’il était encore dans un sommeil profond et incassable.

Les terreurs nocturnes peuvent montrer une variété de signes, mais certains des plus courants incluent:

  • Pleurs intenses et bruyants: cela peut parfois inclure d’autres signes verbaux de détresse comme des gémissements, des cris ou des halètements.
  • Membres agités ou raides et saccadés: lorsque votre enfant a peur, sa motricité devient moins contrôlable, provoquant des mouvements brusques alors que son cerveau essaie de gérer le stress et de sortir de la terreur. Parfois, un enfant peut s’asseoir ou se rouler, bien qu’il soit profondément endormi.

Pourquoi Les Terreurs Nocturnes Se Produisent

Les terreurs nocturnes peuvent se produire pour une grande variété de raisons et de causes.

Par définition, les terreurs nocturnes sont causées par une sur-stimulation du système nerveux pendant le sommeil. Cela peut se produire pour plusieurs raisons, certaines étant héréditaires et d’autres liées au stress.

Jusqu’à 80% des enfants souffrant de terreurs nocturnes ont des antécédents familiaux avec des troubles du sommeil (3) .

L’élimination du stress et l’observation de leur alimentation et de leur environnement peuvent vous aider à comprendre ce qui déclenche ces épisodes. Dans le cas de mon enfant, il ne dormait pas suffisamment . L’introduction d’une sieste plus longue , d’une heure de coucher plus précoce et de meilleures routines avant le coucher aident à réduire le nombre d’épisodes.

D’autres raisons peuvent expliquer à votre enfant des terreurs nocturnes:

  • Nouveaux médicaments: la prise d’un nouveau médicament peut déclencher des terreurs nocturnes.
  • Stress récurrent: La rentrée scolaire, l’ intimidation , l’intensification des combats au sein du ménage ou d’autres formes de stress résultant de changements sont une cause potentielle.
  • Changement de lieu: rester dans un endroit différent comme un motel ou la maison d’un ami peut également déclencher une terreur nocturne.

Comment Contrôler Les Terreurs Nocturnes

Il n’y a pas de traitement spécifique pour les terreurs nocturnes – et cela peut être frustrant. Cependant, vous pouvez toujours prendre des mesures pour contrôler ou réduire les épisodes.

1. Ne Réveillez Pas Votre Enfant

Forcer votre enfant à se réveiller peut le rendre confus et incapable de se rendormir. De plus, lorsque votre enfant a une terreur nocturne, il est dans un sommeil profond, ce qui rend plus difficile son réveil.

La clé est de les laisser dormir – l’épisode de terreur nocturne se terminera généralement en quelques minutes.

Il peut être difficile de les laisser dans cet état, mais gardez à l’esprit qu’ils ne se souviendront pas de leur réveil le matin. Laissez-les dormir, restez avec eux et le moment passera.

2. Rendez Leur Vie Paisible

Après avoir analysé les causes potentielles des terreurs nocturnes de votre enfant, assurez-vous d’éliminer ou de réduire les sources de stress dans sa vie. Cela peut nécessiter un petit travail d’enquête de votre part.

Parlez avec votre enfant sur un ton léger et optimiste et voyez s’il s’ouvre sur quelque chose qui le dérange.

3. Suivez Leurs Épisodes

Faire un journal des épisodes et de leur durée peut vous aider à découvrir un schéma. Si vous le faites, essayez de réveiller votre enfant quelques minutes à l’avance et gardez-le éveillé pendant une courte période.

Assurez-vous de ne pas trop les stimuler, sinon ils ne pourront pas se rendormir (4) .

4. Gardez Leur Chambre Bien Rangée

Les jouets posés autour du lit de votre enfant peuvent être dangereux s’ils tombent du matelas . Si vous n’utilisez plus de lit d’enfant , assurez-vous qu’il n’y a rien de nuisible à la façon dont votre enfant se déroule sur le sol pendant un épisode.

5. Documentez Leur Sommeil

Le manque de sommeil ou l’insomnie est l’une des principales causes des terreurs nocturnes, alors gardez un journal de vos heures de sommeil et pendant combien de temps.

C’est aussi une bonne idée de documenter à quel point ils semblent reposés après la sieste ou le matin, aussi, pour avoir une idée de la qualité du sommeil qu’ils reçoivent.

6. Tenez-Vous À Une Routine

Créer une routine de coucher positive augmente la familiarité et la confiance avec votre enfant par rapport au coucher. Les avantages s’étendent au-delà du contrôle des terreurs nocturnes, et c’est aussi une excellente expérience de liaison entre vous et votre enfant.

7. Soutenez-Vous

En tant que maman, il peut être au-delà de la douleur de voir notre enfant souffrir d’une terreur si intense dans un sommeil qu’il ne peut échapper. Il est naturel de se sentir déprimé, impuissant ou incapable de s’endormir si votre enfant a ces épisodes.

Il est tout aussi important de prendre soin de vous-même que de réconforter votre enfant et de contrôler ses terreurs de sommeil.

Le Cauchemar Se Termine-T-Il?

Soyez assuré que les terreurs nocturnes ne durent généralement pas très longtemps. Quelques semaines tout au plus et le cerveau de votre enfant saura comment passer en douceur d’un stade du sommeil à l’autre sans la terreur.

Avec quelques astuces comme suivre leur sommeil et réduire les facteurs de stress quotidiens, vous pouvez les aider à traverser cette période et sécuriser votre lien.

Avez-vous géré les terreurs nocturnes de vos enfants? Vous avez des conseils pour vous aider? Partagez vos expériences ou conseils utiles dans les commentaires ci-dessous.

Leave a Comment